LA POLITIQUE :

 

C’est lors de ces journées passées avec Bruno, que j’ai compris que ce Monsieur devant moi avait pu, pour son amour patriotique, concevoir une telle théorie.

Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai repris ses études comme modèle pour les faire survivre et qu’en étant lues elles soient profitables à notre Nation.
Il est vrai que son raisonnement sortait du normal, mais lui l’avait conçu exclusivement pour faire connaître la vérité de la découverte, car c’était son point de départ initial.

Ce fût lors de ses échecs, alors qu’il se croyait englué dans des sables mouvants, qu’il trouva le début de la solution qu’il cherchait.
Il prit une feuille et griffona :
Pourquoi ?… Comment ?…
et en 2013 il ajouta : Quand ?…

Un jour, il me demanda de l’écouter et dans un ton de voix très calme il débuta son récit :

« Dans votre préface, vous avez dédié votre site à une seule Autorité : La Nation ».
Selon ma définition une Nation est un ensemble d’êtres humains habitant un même territoire, ayant une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de traditions, le plus souvent de langue et constituant une entité politique, partagés entre majorité et opposition.
Mais jamais on a connu une Nation où les deux entités ont fusionné, donnant vie à une « nation unie » à jamais.

Le plus difficile est d’arriver à faire comprendre à la majorité et à l’opposition le pourquoi de cette union.
Depuis très longtemps en alternance, cette Autorité Supérieure qu’est la Nation, délègue ses pouvoirs à l’un et à l’autre, mais ces deux entités, tout en oeuvrant en alternance, sont toujours en déficit et incapables de trouver une porte de sortie pour sauver la Nation.
Aujourd’hui, dans notre cosmos politique, nous avons :
- La Gauche
- La Droite
- Les Verts
- Le Centre
- Et les Extrêmes « Droite et Gauche »

Pourquoi aujourd’hui nous assistons à autant de haine et d’hypocrisie ?

Parce que la politique que nous avons en ce moment et bien avant, devrait être une démocratie en faveur de la Nation et non un partage en alternance entre la Gauche et la Droite, car depuis que nous suivons cette méthode la France est toujours en perte intentionnelle.

Je lui ai alors demandé « Alors quelle est la solution ? » 
Il continua  à parler en me précisant que lorsque la Droite prenait le pouvoir, elle se plaignait du déficit que la Gauche lui laissait et que c’était  pareil lorsque la Gauche prenait le pouvoir à son tour.

Mais c’est la même politique et le même résultat.
Avec le déficit que chacun laisse, ils sont obligés par voies détournées d’approfondir leurs déficits en empruntant des milliards d’Euros et des USD et en s’enfonçant dans un piège sans fin.
S’ils n’arrivent pas à trouver un moyen pour avoir des « entrées légales » et propres qui ne puissent pas nuire au déficit public, ils seront tôt ou tard en faillite car il ne leur restera plus qu’à faire « cracher » les citoyens en leur imposant d’autres impôts ridicules, pendant que les « Bailleurs de Fonds » n’attendent plus qu’ils ne touchent le fond.

C’est en me démontrant sa théorie que Bruno me fît comprendre dans quelle obscurité le peuple Français nageait.
C’est donc pour cette raison que j’ai décidé de créer ce site, que vous pouvez lire et réagir si vous en éprouvez le besoin.

Comment en 2013, le peuple peut accepter cela ???

Lorsque les électeurs vont dans leur isoloir, ils savent bien qu’en votant soit pour la Droite ou la Gauche, que rien ne peut changer pour eux.
Donc encore plus déçus, ils se jettent dans le piège du Front National.
Alors c’est au peuple de faire comprendre qu’aujourd’hui, pour sauver notre Patrie, il est nécessaire et indispensable de changer de système de gouvernance.

Nous ne pouvons plus rester muets lorsque soit la Droite que la Gauche se déchirent à l’Assemblée Nationale, sans qu’aucun résultat concret ne soit trouvé à la fin de la séance à laquelle un Président permet à certains de lire les journaux ou de téléphoner à longueur de séance, au lieu de penser aux poches et aux frigos vides de notre peuple …qui répresente la Nation !

Il est nécessaire qu’un nouveau système remplace ce sordide commérage afin que de vraies solutions soient trouvées pour le bien des citoyens , puis mises en place.
Mais… « Comment »  ?

C’est une nécessité que les électeurs puissent faire comprendre qu’ aujourd’hui, pour sauver notre Patrie, 50 % de Gauche et 50 % de Droite, plus les formations qui auront compris l’urgence du moment, doivent s’unir dans un bloc commun et ensemble, certainement après de longues négociations, trouver des solutions afin que notre Patrie puisse sortir du piège dans lequel on l’a fait chuter intentionnellement.

Il est aussi très important de renouveler l’ensemble des décideurs à l’Assemblée Nationale par une jeunesse, car c’est leur avenir qui est en jeu.  N’ayant pas encore une attitude archaïque et polluée d’idées de leurs anciens et leaders actuels, qu’à chaque fois qu’il ouvrent leur bouche en crachant du venin, ils disent qu’ils sont les meilleurs en trouvant tous les défauts de l’opposition et vice versa et qui s’accrochent à leur place comme des sangsues.

Cette théorie peut être possible en créant :
« UN CONSEIL SUPERIEUR POUR LA FRANCE », au lieu de s’invectiver comme des gamins de rues.

Cette théorie, si appliquée à temps par notre Gouvernement, pourrait sauver un nombre incalculable d’emplois et réduire au maximum le déficit public.

Ce serait un pas pour notre France si Hollande et Fillon décidaient de s’unir en reconnaissant leurs torts réciproques et qu’ensemble, ils puissent mettre la Première Pierre de la VIème République et du Conseil Supérieur pour la France.

Mais cette union est aussi urgente et nécessaire pour faire un barrage à la montée de l’extrême droite.

* * * *

Là il me demanda ce que j’en pensais. Ma réponse fût que sa théorie me faisait entrevoir une lueur d’espoir pour notre Patrie.

Je lui posai alors à mon tour une question :
« Comment pouvait-on produire des entrées légales » sans que ceci ne puissent nuire au déficit public ?
Il me lança que la suite était à venir et commença à m’expliquer la deuxième partie de sa théorie.

——-
Mais avant de me donner sa solution, un peu d’histoire était nécessaire afin que les lecteurs comprennent pourquoi aujourd’hui nous nous trouvons dans cette situation désastreuse.

——

C’est au retour d’une mission de recherches de partenaires que son attention fût attirée par la situation politique de l’époque.

La Nation était en pleine campagne présidentielle. Chaque candidat défendait son programme.

C’est à ce moment-là que Bruno commença à raisonner autrement.
… Et s’il faisait abstraction de recherches ?
Ce qui lui restait pour trouver une solution, ce furent les deux mots qu’un jour il avait écrit et qui lui revinrent en tête :  «  Pourquoi.. Comment.. »
Donc il lui fallait trouver un lien entre sa mission.. et la politique.

Nous étions en 2002… et la première ébauche du projet prit vie… mais aucune réponse affirmative ne trouva intérêt auprès de la direction de la campagne du candidat socialiste…. !!?!

Répondre et contrôler cette opportunité coûta donc à la Gauche… cinq années de Droite.

BRAVO !!??!
- – - -

Bruno reprit le chemin de recherches financières mais se rendit alors à l’évidence des échecs de sa quête.

Les années passèrent en faisant fondre ses ressources.

* * * * *

C’est en 2007, lors de la nouvelle campagne présidentielle que Bruno reprit l’espoir de proposer à la candidate son projet, mais aussitôt la porte lui fût fermée en pleine figure : la raison ?
En haut lieu, ses camarades avaient écarté cette candidature légale en préfèrant reprendre encore cinq années, pires que Julius Cesar…
« Toi aussi… »  La honte !

Dès la prise du pouvoir de la gauche en 2012, il avait adressé son projet aux différents ministères, mais aucun ne lui a jamais retourné une quelconque réponse, qu’elle soit négative ou positive !

Resté amer de ce comportement irresponsable et voyant la situation catastrophique de la Nation, il avait pris la décision de se désolidariser de son projet,  jusqu’au jour que, par un pur hasard, nous nous sommes rencontrés.

Lors de notre entretien il me fit comprendre qu’une autre solution était possible, mais que lui n’avait plus la force de se battre.

* * * * *

J’avais compris le parcours des souffrances morales, matérielles et physiques que Bruno avait subit et c’est pour cette raison que j’ai pris la décision de mettre en ligne toute la vérité de cette rencontre, afin que vous, Peuple de France, vous puissiez connaître sa théorie, le pourquoi de votre situation économique depuis longtemps et l’actuelle, qui est due à l’incompétence et l’hypocrisie de ceux qui ont eu la délégation de la Nation, avant et maintenant et de ceux qui critiquent pour ne rien dire.

Dans les pages a venir, vous trouverez l’explication du « Projet croissance » de Bruno et ce sera à vous de savoir si c’est « Vrai ou Faux – Réel ou Irréel » !!
* * * * * *

Lorsque Bruno commença l’explication de son projet, jamais je n’aurais imaginé que j’allais reçevoir ma plus grande leçon d’économie politique.

Sûrement qu’elle aurait servi au Président, si ses ministres avaient eu le courage de le mettre au courant de la réception du Projet expédié le 24 Mai 2012.

Bruno, me recommanda de prêter  attention à sa déclaration car il avait pris une décision définitive.

Depuis 18 mois d’attente déçue, il n’était plus de Gauche, mais « Français Européen » donc son projet n’était pas que pour la Gauche, mais pour toute la Nation, car la misère et la souffrance n’était ni de Droite ni de Gauche.

Je reçu enfin les trois pages du Projet. Avidement je lus et à la fin je ne pus  qu’avoir une pensée pour ce monsieur qui, après avoir subi tellement de mépris, avait ouvert une grande porte de la renaissance, et pas seulement pour notre Nation.

Je vais donc vous faire part du Projet et sera exclusivement votre conscience qui jugera et se posera la question fatidique « VRAI ou FAUX ? »
* * *
Première page… envoyée le 21 mai 2012 à un ministre :

Monsieur, afin que les calculs ci-joints puissent être réalisés, il est nécessaire, que vous d’abord vous y croyez. A cet effet, il faudra suivre à la lettre cette procédure :

1)  Se déplacer avec un médecin choisi par vous et accompagné par un professionnel en     oncologie et un notaire pour légaliser l’avis des deux médecins.
2)  Selon leurs avis, que je suis certain sera favorable, il faudra tout de suite procéder à la suite du Projet, à savoir :

– Trouver un laboratoire pharmaceutique, qui doit être nationalisé et dépendre légalement du Ministère de la Santé et du vôtre et que du laborantin au directeur, tous ne doivent être que des fonctionnaires.
– Impérativement mettre en place « une banque  qui puisse investir », en récuperant les bénéfices du produit mis à disposition pour les malades. Toutes les autorisations pour la mise en marché devront être demandées en sachant que le laboratoire dépend de l’Etat

* * * * *

Deuxième page ….envoyée le 24 mai 2012……au même ministre :

Monsieur, vous devez savoir que dans le Monde, les laboratoires font partie de « Bailleurs de Fonds », qui reversent leurs énormes bénéfices à leurs banquiers afin qu’ils puissent prêter aux nations endettées à des taux anormaux, en ayant pour but depuis 1974, de faire perdre leurs souveraineté nationale et les mettre sous tutelle (voir la Grèce).

Voyant tout cela, après tout pourquoi nous ne ferions pas pareil ? Imaginez-vous un laboratoire français, appartenant à l’Etat : à qui iraient les bénéfices ???

Depuis environ 15 ans et bien avant, selon Edward Hooper dans son livre « The River » que tous les laboratoires ont mis à l’index, certains produits médicaux ont été découverts.
Mais les injonctions et les menaces de ces grands laboratoires auprès de leurs gouvernements et des autorités médicales, n’ont pas permis la mise en marché de ces produits, mais qui ont pourtant guéris d’innombrables malades.

Mais le contraire existe aussi quand, pour des raisons de santé publique, un produit est sorti du marché. Immédiatement la Nation du Laboratoire producteur du médicament mis en cause fait pression, car elle perdrait les primes que ce Labo lui reverse : c’est ce qui s’est passé pour le médicament « Diane 35 » .

Alors quand la Justice fera son travail ?
Et c’est pareil pour le « Mediator » : on attend quoi pour régler l’affaire ?
Peut-être la mort du mis en cause ? C’est trop lent et tout le monde passe à travers.

Dans tous les cas, tant que leurs énormes stocks ne seront pas épuisés, ils n’accepteront jamais de perdre leurs gains et n’accepteront pas qu’ un « noir » soit le découvreur.

Sachant qu’à ce jour 1’800’000 malades sont morts lorsqu’ils auraient pu être sauvés si ces laboratoires n’étaient pas si gourmands et misérables.

Monsieur, là je veux vous lister les maladies qui peuvent être guéries et ensuite je vous quantifierai les bénéfices qui peuvent résulter si le labo productif est une institution d’Etat.

LES  MALADIES :
1) VIH  (sida)
2) Hépatite tout type
3) Diabète
4) Cancer du sein
5) Cancer de l’utérus
6) Cancer du cerveau
7) Cancer du sang (leucémie)
8) Maladies des reins
9) Ebola………depuis le 17 septembre 2014

 

MARCHE  A  SUIVRE :
a)- Faire contrôler la véracité et l’efficacité du produit.
b)- Après contrôle, si conforme, mettre immediatement le Projet en route.

Afin que vous compreniez les énormes bénéfices que les labos gagnent, je veux exclusivement vous quantifier la première maladie : le Sida (VIH).

Selon une étude et un rapport de novembre 2011 de l’Onusida, il y a 36’434’300 malades dans le monde. En 2010, environ 1’800’000 malades sont décédés.
Sachant qu’aujourd’hui, pour un traitement par mois, le prix se situe entre 1’000€ et 1’500€.

Je pense que pour permettre à ces malades de se soigner sans se « saigner », un prix total raisonnable peut être envisagé à partir de 500€ et au maximum 800€.
Reste bien entendu que pour les plus démunis, il est nécéssaire que sur présentation de leur déclaration d’impôts, ils seraient guéris gratuitement.

Je vais donc ci-dessous vous quantifier les prix de 500€ et 800€, en prenant comme référence le nombre de malades de :
1) Europe Centrale
2) Europe Occidentale
3) Europe Orientale
4) Asie Centrale, soit 2’340’000 malades, sur la totalité de 36’434’300 malades dans le monde

* * * * *

Troisème page….envoyée….le 24 mai 2012…au Ministre…..

CALCULS :
Reste bien entendu qu’un pourcentage doit être affiché, qui pourra être négocié selon un accord légal.

80.65 %  = Pour la France
19.30 %  = Pour la Nation du découvreur.
00.05 %  = Pour le découvreur du produit.

Nombres des malades : 2’340’000  x  500€  =  1’170’000’000€

80.65 %  = 943’605’000€ …(mois)  x  12  = 11’323’260’000€  (an)
19.30 %  = 225’810’000€ …(mois)  x  12  =   2’709’720’000€  (an)
00.05 %  =        585’000€ …(mois)  x  12  =          7’020’000€  (an)

Nombre des malades :  2’340’000   x  800€  =  1’872’000’000€

80.65 % = 1’509’768’000€..(mois)  x   12 =  18’117’216’000€  (an)
19.30 % =    361’296’000€..(mois)  x   12 =    4’335’552’000€  (an)
00.05 % =           936’000€..(mois)  x   12 =         11’232’000€  (an)

Monsieur le Ministre, maintenant combien de sociétés en faillite vous pourrez sauver en faisant distribuer 50’000’000€ à chaque société par la Banque d’Investissement ??

Par mois : 30 Sociétés….et par an : 362.
Et le chômage en baisse.

Pour la suite, faites vous même le calcul avec d’autres quantités, et vous verrez le résultat, sachant que les calculs ci-dessus ne se référent qu’à une seule maladie : A savoir 2’340’000 malades sur un totals de 36’434’300 malades du Sida dans le monde.

Rapport des bénéfices selon emploi :

1) Chômage à zéro
2)  Embauche de 60’000 postes à l’Education Nationale
3)  Embauche de 150’000 postes police/gendarmerie
4)  Remboursement dette publique de 70’000’000’000€

* – * – * – * -*

Voilà chers lecteurs,  j’ai terminé mon site : perturbé, enragé, déçu et avec une envie de tout casser, car lorsque la vérité éclatera, peut être merci à vous si vous le voulez, mais je ne voudrais pas être à la place de ces décideurs dégonflés qui nous ont gouverné et qui nous gouvernent maintenant.

Comme j’ai promis à Bruno, la Conclusion lui appartient.
Ce sont donc ses paroles que je transcris ci-dessous, car après avoir relu le contenu du site, il m’a donné son accord de le créer.

* * * * *

Conclusion de Bruno :

Chers lecteurs, j’ai voulu reprendre cette conclusion pour vous faire savoir que dans ce site, il n’y a pas une goutte de mensonge.

Je défie quiconque de me prouver le contraire. Je suis estomaqué car je viens de lire dans un quotidien qu’une formation politique a lancé un téléthon pour redonner une virginité à quelqu’un qui nous a laissé une belle ardoise et que, aux ouï-dires, une somme de 10’000’000€ à dejà été recoltée, quand avec le 2% de cette somme on pourrait sauver 36’434’300 malades et par là redonner le sourire non pas à un seul homme, mais à une Nation complête.

Sur ce je n’ai plus rien à dire, c’est votre conscience qui doit parler. Merci et peut être à bientôt…… Bruno

* * * * * *
Ma conclusion personnelle

Je me sens le devoir de vous faire comprendre mes réflexions. Jamais je n’aurais pensé que un tel Projet puisse être refusé sans être contrôlé ni analysé mais surtout sans aucune réponse, positive ou négative. Ou alors ceux qui sont aux manettes de notre Patrie  veulent la faillite et la perte de la Nation, en ne faisant que du virtuel….

Je peux vous confirmer que j’ai la rage et je comprends encore plus la désillusion de Bruno, tant plus qu’un jour, il avait rencontré son ami Stéphane Hessel à qui il avait montré son Projet.

Ce dernier après l’avoir lu l’avait trouvé magistral et génial, mais après avoir su qu’il avait été refusé (par les mêmes qu’un jour lui rendront les honneurs), il avait dit à Bruno qu’il était indispensable et urgent de le faire connaître au peuple par tout moyen : presse ou informatique.

Je sais que Bruno, avant de se désolidarisé avait envoyés à des gros quotidiens différents courriers, mais la presse aussi s’est montrée minable et misérable sans jamais répondre, en faisant la sourde oreille.
Avis à ces rédacteurs qui se prennent pour le centre du monde pour faire éclater des scandales sans objet, au lieu de s’occuper de la Nation et non des commérages.
Croyez moi chers chiffonniers, vous ne l’aurez pas le Prix Pulitzer !
Mais si vous les lecteurs vous voulez savoir, vous saurez les nominés.

* * * * * *
Enfin voilà j’ai terminé le site.
N’hésitez pas à faire part de vos remarques (positives ou négatives mais sans haine ni insultes).
Si vous voulez nous témoigner de l’intérêt, dites-le nous en nous laissant vos coordonnées et nous vous contacterons.

!! …LE VRAI  OU  LE FAUX… ??



Pour les commentaires rendez-vous sur la page Epilogue